À 24 ans, elle meurt dans un accident. Ce que fait alors son petit ami vous brisera le cœur!

7111

Kylee Bruce, 24 ans, en était à sa 18e semaine de grossesse lorsqu’elle a été tuée dans un accident de voiture. Personne d’autre que son petit ami Brandon ne savait qu’elle attendait un bébé.

Le couple avait décidé d’attendre la 20e semaine avant d’annoncer la bonne nouvelle.

En un clin d’œil, quelques jours avant Noël, Brandon a perdu non seulement l’amour de sa vie, mais l’enfant qui allait naître. Le lendemain, il a décidé de publier une lettre sur Facebook afin d’exprimer sa douleur.

Si vous traversez vous-même un moment difficile, peut-être que cette lettre vous apportera un certain réconfort. Une chose est certaine: elle ne vous laissera pas indifférent.

Nous avions promis de ne dire à personne que nous attendions un enfant avant d’en connaître le sexe, à la 20e semaine. Nous voulions faire une drôle de vidéo pour annoncer la nouvelle à tout le monde.

Même si je n’ai jamais rencontré cet enfant, j’avais déjà pour lui ou elle un amour plus fort que tout ce que j’ai ressenti auparavant. La première fois que j’ai entendu battre son cœur, à l’échographie, j’étais tellement heureux. J’ai pris l’image qu’ils nous ont donnée et je l’ai collée sur le réfrigérateur.

J’avais tellement hâte que je n’ai pas pu m’empêcher de le dire à quelques proches. Tu m’as dit: « Brandon! Tu ne peux pas garder un secret! » Je suis désolé… j’avais tellement hâte.

Ky, tu aurais fait la meilleure mère au monde. Tu m’as rendu tellement heureux. Tu étais mon avenir. Chaque fois que je prenais une décision, je n’avais que ton bonheur en tête. J’étais tellement fier de toi. Chaque jour, tu me donnais des informations. « Savais-tu que notre bébé est maintenant de la taille d’un pamplemousse? » Ou bien: « Savais-tu que notre bébé est en train de développer des paupières? »

Même s’il n’était pas encore né, cet enfant avait renforcé notre relation encore davantage. Je voulais être le meilleur homme possible pour prendre soin de vous deux.

Hier, je n’ai pas pu vous protéger. J’aurais dû aller avec toi, comme tu le voulais. J’étais trop fatigué. Peut-être que cela aurait changé le destin. Dans quel monde cruel vivons-nous, lorsqu’une âme pure, belle et innocente comme la tienne est arrachée au monde, plutôt que la mienne. J’aurais pris ta place en un clin d’œil pour vous sauver.

Je promets de demeurer celui de qui tu es tombée amoureuse. Je promets de faire quelque chose de bien avec le reste de ma vie. Je promets que tu seras fière de moi. Je promets que je ne prendrai rien pour acquis, et que je dirai « Je t’aime » à ceux qui sont importants pour moi. Comme je regrette ne pas te l’avoir dit lorsque tu es partie hier soir.

Mais au plus profond de mon cœur, je sais que tu le savais déjà. Ça devait être notre meilleur Noël. Je regarde notre sapin de Noël, que nous avons choisi et décoré ensemble. En-dessous, il y a plein de cadeaux que tu me réservais. Il n’y en a aucun de moi à toi parce que j’attends toujours à la dernière minute avant de les emballer. Mais je veux que tu saches que je te réservais toutes sortes de choses que tu aurais aimées, Ky. Je t’avais acheté une coiffeuse pour que tu puisses te maquiller le matin sans avoir à partager avec moi le miroir de la salle de bain. Je voulais aussi t’offrir un thermos, pour que tu puisse emporter de la soupe pour le lunch à ton nouveau travail, dans une école primaire. Je t’avais aussi acheté un chapeau qui allait si bien avec ton foulard. Je peux les emballer quand même si tu veux, Ky.

Nous n’avons habité ensemble que peu de temps, mais ma maison est toujours remplie de ta chaleur et de ton énergie. Partout, je reconnais ton odeur. Ton manteau est toujours près de ma porte. Tes bottes sont toujours sur le tapis où tu les as laissées avant de partir. Tu me manques tellement, Ky. J’ai toujours pu aider les autres et régler leurs problèmes. Mais je ne sais plus. Je me sens tellement désespéré. J’attends toujours que tu franchisses le seuil. Je t’aime tellement, Kylee. Je sais que tu aurais fait la meilleure mère au monde si notre petit était né comme prévu, en juin.

Comme j’aurais aimé voir son petit visage, ne serait-ce qu’une seule fois. Je sais qu’il aurait été aussi beau que sa mère. Joyeux Noël, mon amour. Je promets de ne pas ouvrir les cadeaux avant Noël.

La lettre de Brandon est un bon exemple de la douleur et du deuil ressentis lorsqu’un être aimé disparaît. Il s’agit d’un puissant rappel de prendre soin de ceux qu’on aime, de profiter de chaque moment et de leur dire à quel point ils sont importants pour nous.

PARTAGEZ cette belle histoire d’amour sur Facebook.