Le petit de 4 ans chuchote ses dernières paroles. Personne n’a pu retenir ses larmes!

6982

Dans l’État américain du Maryland, Ruth Scully a vécu le pire cauchemar que puisse vivre une mère.

Tout a commencé lorsque son fils de deux ans, Nolan, se plaignait d’avoir le nez bouché.

Les examens effectués par les médecins ont trouvé la source du problème: un rhabdomyosarcome — une forme rare et agressive de cancer.

Les jours de Nolan étaient comptés. Il est mort 18 mois après le avoir été diagnostiqué, à l’âge de seulement quatre ans. Pour l’aider à vivre son deuil, sa mère Ruth a décidé de partager sur Facebook les derniers moments de son fils. C’est ce récit que nous vous présentons aujourd’hui

Je me suis assise près de son lit, j’ai appuyé ma tête contre la sienne et nous avons eu la conversation suivante:

Moi: Chéri, ça fait mal de respirer, pas vrai?

Nolan: Ben… oui.

Moi: Tu as beaucoup de douleur?

Nolan (baisse le regard): Oui…

Moi: Je sais mon chéri. Ce cancer est vraiment de la merde. Tu n’as plus besoin de combattre maintenant.

Nolan (joyeux): Plus besoin? Mais je le fais pour toi, maman!

Moi: C’est vrai? Tu combats pour moi?

Nolan: Bien sûr!

Moi: Nolan, quel est mon travail, comme maman?

Nolan (souriant): De me protéger!

Moi: Mon chéri… je ne peux plus te protéger. Le seul endroit où je peux te protéger, c’est au paradis (prononcer ces paroles m’a brisé le cœur).

Nolan: Eh bien, je vais juste jouer au paradis en t’attendant. Tu vas venir, oui?

Moi: Bien sûr! Je ne t’abandonnerai pas!

Nolan: Merci maman! Je veux jouer avec Hunter, Brylee et Henry.

Jusqu’à 21 heures ce soir-là, nous avons regardé des vidéos dans son lit. Puis, j’ai demandé à Nolan si je pouvais aller prendre une douche rapide. D’habitude, il voulait toujours m’avoir à ses côtés. Il a dit: « Ok maman. Oncle Chris peut s’asseoir près de moi, et je vais m’asseoir pour pouvoir te voir. »

Par la porte entrouverte de la salle de bain, je lui ai dit: « Écoute mon amour: je vais avoir terminée dans deux minutes. »

Il me sourit. J’ai fermé la porte. Plus tard, on m’a raconté que dès que j’ai fermé la porte, il est tombé dans un sommeil profond. Le début de la fin. Quand j’ai ouvert à nouveau la porte, les infirmières étaient autour du lit. Elles me regardèrent, les larmes aux yeux.

L’une d’entre elles me dit: « Ruth, il est dans un sommeil profond. Il ne ressent rien. » Je courus jusqu’à lui et je me suis mis à lui caresser le visage. C’est à ce moment que survint un miracle que je n’oublierai jamais.

Mon petit ange prit une grande respiration, ouvrit les yeux, me sourit et dit: « Je t’aime maman ». Puis, il se tourna. Il mourut à 23h45, pendant que je lui chantais « You are my sunshine » à l’oreille.

Il s’est réveillé de son coma pour me dire qu’il m’aimait!

Cette histoire triste a touché des milliers de gens partout dans le monde. L’histoire de Nolan montre à quel point l’amour entre les enfants et leurs parents peut être fort. Ce brave petit garçon a utilisé ses dernières réserves d’énergie pour dire à sa mère qu’il l’aimait.

PARTAGEZ cette histoire avec vos amis sur Facebook!


Commentaires