Le père veut se débarrasser du bébé. 29 ans plus tard, la mère prouve qu’il avait TORT!

3109

Il n’est pas facile d’élever un enfant seul. Demandez à Zou Hongyan, qui s’est retrouvée subitement toute seule avec son fils, en 1988.

C’était l’époque de la politique de l’enfant unique en Chine, et les parents souhaitaient de tout cœur que leur unique enfant soit en santé et qu’il soit, de préférence, un garçon.

Le sort allait en décider autrement. La cordon ombilical du bébé s’était enroulé autour de son cou, ce qui a interrompu l’approvisionnement en oxygène au cerveau. Le bébé avait la paralysie cérébrale et en serait atteint toute sa vie.

Hongyan est scandalisée lorsqu’elle entend le médecin suggérer qu’ils donnent l’enfant en adoption. Elle est encore plus horrifiée lorsqu’elle constate que son mari est d’accord avec le médecin!

Il lui adresse un ultimatum: soit elle donne son fils en adoption, soit il demande le divorce. Le monde d’Hongyan s’écroule.

Elle n’hésite cependant pas une seconde et est déterminée à garder son enfant. Le mari exécute sa menace et la quitte.

Seule, elle prend soin de son fils du mieux qu’elle le peut et décide de tout faire pour l’aider à obtenir une éducation.

« Il ne doit jamais avoir honte, affirme-t-elle. J’ai toujours été stricte avec lui, précisément à cause de son problème — il doit travailler fort afin de ne pas dépendre des autres. »

Et ses efforts ont porté fruit. Aujourd’hui, Ding Ding (c’est son nom) fait des études pour devenir ingénieur. Il a même été accepté par la prestigieuse université Harvard, aux États-Unis.

Les événements ont donné raison à Hongyan. Contre les attentes du mari, du médecin, et d’une bonne partie de la société, son fils a atteint un niveau d’excellence que bien des gens plus avantagés que lui n’atteindront jamais.

Hongyan a bien prouvé les merveilles que peut accomplir l’amour d’une mère!

PARTAGEZ cette belle histoire avec vos amis sur Facebook!


Commentaires